progressive matrice

Publié le par Charles Lostis


progressive matrice
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Bien que la première tentative avec une progressive matrice n'ai pas déclenché l'enthousiasme, je propose à nouveau.
Le principe est de trouver la neuvième image qui manque en bas à droite.  A vous de la retrouver. Pour cela, savoir qu'il y a une même loi sur chaque ligne et chaque colonne.
Sans donner la réponse pouvez-vous brièvement donner un conseil qui aiderait quelqu'un à trouver cette loi ?

Publié dans Exercices

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Personnellement, j'ai repéré des "régularités" sur lignes et colonnes comme suit : on retrouve deux carrés avec hachures et points et un carré blanc et noir, sachant que dans ce dernier, le noir<br /> équivaut au motif qui ne "bouge" pas entre les deux carrés "bariolés".<br /> De ce fait, il me semble que pour trouver la solution on peut : repérer sur le carré bariolé les motifs équivalents au blanc sur le carré noir et blanc, puis les intervertir. C'est en tout cas<br /> comme cela que j'ai pu résoudre le problème.
Répondre
M
verticaux au centre,horizontaux au milieu,points a l'exterieur,ctoo
Répondre
N
c'est marrant j'ai trouver un manière différente qui amène au même résultat:<br /> on part du constat que toutes les possibilités d'un carré avec une bande noire sont réalisées. puis on remarque que sur chaque ligne et chaque colonne on a 1 carré avec une bande noire et 2 blanches ainsi que deux carré possédant points et hachures. Ensuite on remarque que toutes les possibiltés avec points et hachures sont réalisées sauf une.
Répondre
B
Ayé j'ai. La règle marche en colonne et en ligne. Il s'agit de "superposition" deux à deux qui donnent la composition de la figure en noir et blanc. Première ligne, on prend les figures à droite et à gauche et on "superpose". Ce qui est identique donne du noir, ce qui est différent donne du blanc. Et ainsi de suite.
Répondre
C
bravo. ! Je ne connais pas plus simple.
T
J'oubliais : j'ai aussi une profonde admiration pour Kandisky. <br /> Mon philisophe de prédilection, Michel Henry, lui a consacré un livre très stimulant quand au problème philosophique de l'esthétique (= affectivité chez Henry) : "Voir l'invisible". <br /> Je vous en conseil la lecture , si ce n'est dèjà fait.<br /> Cordialement,<br /> Trasimarque.
Répondre